Journal de bord du vol MH370 à #Madagascar (#RetirezMoiPhotoshop)

 

malaysia-airlines

Si toi aussi tu suis un brin les actualités internationales, tu es au courant de la disparition d’un boeing de la compagnie aérienne Malaysia Airlines. Avec ses 200 et quelques passagers, le vol aurait totalement disparu de la surface de la terre, il se serait envolé (lol)!

Selon ce site très sérieux mauricien (cliques ici) l’avion se serait dirigé vers Madagascar ou l’île Maurice. En bon investigateur, je suis donc allé enquêter sur le sujet et j’ai pu obtenir ces quelques clichés ainsi que le journal de bord du Commandant en Chef des armées à bord de l’avion.

(Toutes les notes retranscrites ici sont extraites du fameux journal du pilote en chef de tout le navion)

REVELATIONS / SCOOP / #Sligaguesque

Jour 25:

Après s’être un peu perdu (lolilol) dans les océans Pacifique-Atlantique-Indien on s’était dirigé vers Nosy-Be. Les autochtones semblaient peu enjoués de nous recevoir et voulaient absolument faire un barbecue sur la plage. On a décidé de fuir quand on les a vu arriver avec des pneus criant « Brûlé Vaza! ».

Aeroport_de_Nosy_Be_DSCN1165

Jour 27:

Pour éviter qu’on nous retrace, j’ai décidé d’aller à Tola.. Tôli… Tonle… Bref j’ai décidé d’aller dans la partie Sud de cette île continent. Les mines polluées intéressaient peu mes otages passagers, j’ai donc du écourté le voyage…

Aeroport_de_Tolagnaro

Jour 28:

Continuant tout droit, enfin je crois, je me suis ensuite dirigé vers la « capitale du soleil » direction plein sud. Il faisait chaud, on a du décider de tous vivre tout nu. La pénurie d’eau s’approchant, nous avons dû plier bagage…

Aeroporto_di_Tulear

Jour 29,5:

Il était midi on a pris des photos sur cet endroit où les zarbres ben ils sont tous bizarres. On a bien rigolé, Jean-Christophe, mon copilote, a voulu aller graver son nom sur un de ces zarbres mais heureusement j’ai dit non!

All%C3%A9e_des_Baobabs_near_Morondava,_Madagascar[1]

Jour 30:

On avait pris plein nord. On a fait coucou à monsieur Jean-Mairie qui avait écrit son nom en gros sur la devanture de son chez lui et on a tracé. Sa maison avait l’air bien abîmée.

Ambilobe-Mairie

Jour 32:

Après quelques jours passés dans le Nord, on a décidé d’aller voir à quoi pouvait bien ressembler une capitale de pauvres. On a vu la gare, c’était joli, un des passagers a même réussi à lire l’heure sur l’horloge de la gare, mais apparemment l’horloge était cassée parce qu’elle avait au moins trois siècles de retard! Ah ces pauvres hein!

Antananarivo_train_station_17

Après on a continué le tour de la ville, on a vu qu’il y avait pleins d’embouteillages. Heureusement qu’on a pris l’avion m’a dit Juliette, l’hôtesse de l’air que j’étais en train de sauter dans les toilettes de l’avion.

Lac Anosy revu

On est ensuite allé faire coucou au Président élu presque démocratiquement mais malheureusement il ne devait pas être là, puisque tout semblait fermé avec écrit partout « Zone Rouge ». Il faudrait peut-être leur dire que là les murs ben ils sont oranges et pas rouges hein!

Presidential_office_in_Antananarivo_Madagascar

Jour 34:

On m’avait parlé d’une plage qui s’appelle Ambourouvi sur Foursquare, alors j’ai décidé d’y aller. Après avoir mangé des brochettes et bu de la bière, Jean-Christophe a eu la chiasse. On a du partir précipitamment.

Mahajanga_Corniche

Jour 35:

Les toilettes à bord étant remplies à ras-bord, Jean-Christophe et moi cherchions des lieux d’aisance (c’est plus classe si jamais je fais un livre avec ce journal) d’urgence. On avait mis plus d’un jour avant de trouver cet endroit très joli, où l’on pouvait faire la grosse commission en toute discrétion:

Tsingy_2008

(Toutes les photos utilisées ici sont issues des Creative Commons de Whiskypédia)

Après avoir traversé Madagascar, le pays pas le dessin nanimé hein, on continue toujours notre aventure à travers les pays du globe, prochaine destination: l’Antarctique pour aller voir les pingouins de Madagascar (lolilol). En attendant .. priez pour nous siouplé ou envoyez nous du crédit pour qu’on puisse vous dire où nous sommes:

atlantico.fr_malaysia_airlines_avion_disparu

FIN

Publicités

Le 11 décembre dernier c’était férié mais pourquoi ?

Stupeur en @malgachie le 11 décembre dernier, selon les dernières nouvelles, cette journée du mercredi, en pleine semaine du salon de l’auto et des embouteillages de Madagascar, a été déclarée journée chômée et payée. Une immense surprise pour des milliards de lémuriens et l’unique et seul squelette habitant l’île de Madagascar. Un soulagement pour les babouins constructeurs d’avion de Madagascar.

Si les sources sont éparses (comme les îles ahahaha) à propos de la raison d’une telle proclamation certaines rumeurs twitteriennes font état d’un éventuel feu d’artifice lancé depuis le séquoia du jardin central de la ville Central Park. Des feux d’artifices ne collant pas vraiment avec l’hypothèse qui va suivre!
Certains spécialistes avancent en effet une modification du calendrier en hommage des victimes des attentats du 11 septembre, qui à terme devrait être remplacée par cette date du 11 décembre. Un décret en conseil des sinistres devrait être pris dans les mois qui viennent, une fois que l’ordre constitutionnel de la dictature et que David Guetta sera enfin nommé Grand Guide Suprême de la Révolution de la Bêtise et des Aneries Malgaches (GGSRBA). D’aucuns diront que si c’est pour avoir un DJ président autant prendre le meilleur !
Pour d’autres, cette date du 11 décembre, rappelle la date où les pingouins prirent le contrôle du Titanic pour le faire échouer sur nos belles plages. Attirés par les filtres et autres couches photoshop qui remplacent notre nature ravagée par la culture sur brûlis, les pingouins de Nouilleyork auraient en effet fait exprès de transformer notre bel îlot en formidable iceberg. Une manne providentielle pour Hollywood qui aura permis à trois lémuriens (Andry, Norbert et Rolly) de voyager à travers le monde.

 
Les trois lémuriens
 

Les scientifiques et fins analystes de la politique malgache planchant encore sur le sujet, une réponse plus précise sur la raison d’un tel jour férié devrait nous être donnée dans les jours qui viennent !
Pour Madagascar Network Niouzes, @Sligaga, à vous les studios…

La génèse du felaka (l’histoire revue par moi grand et fin historien de l’histoire)

Ceci est un billet visé vers un quelqu’un qui se reconnaîtra… ou pas!

Ouate ize de felaka?

Felaka: (trad. gifle ou bifle c’est selon) petite enveloppe (trad. « valopy ») contenant un certain montant financier ( monnaies sonnantes et trébuchantes) donnée aux journalistes en contrepartie d’un article, ou en « remerciement » pour un article, ou pour orienter l’écriture du dit journaliste afin de le caresser dans le sens du poil. Oui c’est très sexuel en fait… Enfin surtout si on est très tordu.

 

Where de felaka daze comme fromme?

L’histoire rapporte que la première enveloppe fut donnée à un certain Socrate. Scribe du pharaon Dollarapsis III à l’ère d’Auguste 1er, empereur viking de son état. Devant écrire une tablette de pierre pour un certain Moïse, Socrate se fit remercier de manière très convenable, pour ne pas faire passer le gars qui avait parler à un buisson pour un drogué. Content de sa tablette (tactile, 15 pouces, résolution 2500*1800, mémoire limitée à 10 choses), Moïse fila donc à Socrate, le premier « felaka » de l’histoire du journalisme.

Une tragédie grecque pour de nombreuses pauvres personnes qui elles aussi voulaient avoir leur tablette ou être dans le journal mais qui n’avaient pas les moyens de payer le « felaka ».

What ize the consistance of de felaka?

Le felaka comme dit plus haut peut consister soit en une enveloppe d’argent, bien remplie de préférence. Mais le choix est laissé à la pauvre victime personne très intéressante qui mérite qu’on parle de lui dans les journaux, pour y mettre ce qu’il veut, mais les journalistes préfèrent le l’argent.

On peut donc ainsi retrouver le « felaka » sous différentes formes, oui comme Métamorphe dans Pokémon (référence littéraire de haut niveau). On a le felaka argent donc, mais on peut aussi avoir 10 bouteilles de bière* (ça c’est cool), le felaka fellation (on cherche encore des témoignages), le felaka habits ou lingerie fine (pour les soirées entre amis et famille) etc…

*Note: inférieur à 10 bouteilles, le journaliste ne considère pas cela comme un « felaka ».

 What doux you ouète si tu give le felaka?

Après avoir donné le felaka, la personne très intéressante est en droit, pourrait-on croire, d’attendre une juste contrepartie. Mais malheureusement ce n’est pas forcément le cas. Le journaliste en bon renard rusé qui fait sa loi, ne se force pas à faire un bon article sur toi. L’histoire retiendra ainsi la tragique histoire d’un certain Dreyfus qui malgré de grosses enveloppes filées ici et là à des journalistes récompensés de plusieurs Pullitzer, fini tout de même condamné par une presse à la botte de l’Etat.

Seau… give or note to give de felaka, date ize de question?

Pour éviter toute action imprudente, comme voir un journaliste pleurer parce qu’il n’a pas reçu son enveloppe de Ar 10 000 ( soit à peu près 3€) donner le « felaka » quand on appelle des journalistes ou des écrits vains, semble nécessaire. L’histoire nous ramène en effet, en 17 cent quelque chose, où un certain Louis, résistant à l’appel du felaka, fut décrit dans la presse comme un dictateur sans scrupules. Il finit la tête sur l’échafaud et le corps sur le trottoir suite à cette grave imprudence.

Ouate ze précautions tout take?

La bifle entraînerait certaines personnes à se travestir sous les traits d’un journaliste pour obtenir la fameuse enveloppe. Méfiance donc quand tu donnes le « felaka » à ne pas la filer à n’importe qui.

Sinon pour m’envoyer votre contribution pour mon bien-être personnel financer mes recherches historiques, veuillez vous adresser à mon banquier directement…

La fabuleuse histoire du 14 octobre 1958

inaedu01657

Photo: ina.fr

L’histoire de Madagadascar débute il y a très longtemps !
Et puis un jour, un certain Diégo, Diaz de son nom, surfeur à la recherche de nouveaux spots décida un jour de prendre ta mèr… la mer !
Malheureusement, ce jour-là Dora mourut dans d’atroces souffrances et la carte magique fut perdue à jamais. Diégo se perdit. Heureusement, un 10 août 1500 vers 15h00 (les physiciens sont formels sur cette heure, un peu moins sur le jour, ils pencheraient plutôt pour le 15 du quinzième mois), Diego et Chipper arrivèrent sur les côtes de Madascadar.
Un nouveau spot et de belles demoiselles en perspective. Ah des belles demoiselles, il y en avait.

Les deux bombasses du coin s’appelaient Rafohy (La petite) et Rangita (La frisée). Diégo heureusement avait amené avec lui des lisseurs professionnels de la marque Babyliss© et des talonnettes. De quoi pécho facilement les deux bonnasses du coin.
Après avoir pécho, il décida d’affronter un certain Andrianananananamerina. Un gars avec des tresses, venant sûrement de Jamaïque. Celui-ci, chef du fonkontany (Chef du quartier quoi t’as vu !) d’Ambohigam, mode ouaiche, avait déclaré un jour que la mère de Diégo était sa frontière. Une mauvaise blague inspirée des « Ta mère est tellement… » Ce qui avait vexé Diégo.
Ils se battirent et le chef du gang rival arriva heureusement pour y mettre fin. Un certain Gallieni. Gallieni prit une bouteille d’huile et en renversa partout ce qui fit une grosse tâche d’huile qui fit tomber nos deux coqs rivaux. Honteux de cette défaite, Diégo prit ses cliques et ses claques et ses claquettes pour retourner à son métier de planton au Portugal.
Maître de Magadadascar, Gallieni construisit des ponts et des jours fériés comme un certain … hum hum tu vois quoi… En 1947, Gal’ de son petit nom, prit le train mais malheureusement en roulant sur des rails de coke, il subit une overdose.
Dépité de cette perte subite, les habitants de Damagadascar décidèrent qu’il était temps pour eux de prendre leur planche de surf et de se lancer sans tenir la main à personne. Ils se réunirent donc au bar du coin, youkoulele dans la main, et entonnèrent un détonnant Coumbaya ! Le 14 octobre 1958 fut signé la première république bananière des surfeurs de Mascardaga.

La compile du pire du meilleur des Bonzaffaires en @malgachie

Bonjour à toi plèbe innocente,

Toi qui te plains de ne plus pouvoir vendre ta voiture ou ton or ou ton téléphone sur l’Avenue de l’Indépendance !

Toi qui n’a pas envie de te ruiner pour acheter un journal et sa rubrique de petites annonces !

Toi qui a compris qu’à défaut d’un leboncoin, Facebook, et ses 300 000 inscrits malgaches, pouvait très bien faire l’affaire.

Ou comment les habitants de malgachie adaptent le commerce 2.0 à leur manière, que faire d’une boutique e-commerce ou d’un site de petites annonces de toute façon ? Facebook is in the vent… Profitons!

Tu cherches un téléphone ? Un ordi ? Des chaussures ? Un pull ? Ne te prends donc pas la tête et parcoures Facebook où tu trouveras la meilleure des Bonzaffaire !

Bon à savoir :

Cours de l’€ : 1€ = 2600 ~ 2800 Ariary (du moins la dernière fois que la vazette qui m’entretient m’a envoyé de l’argent)

MP : Message Privé sur Facebook

Dans les bonzaffaires de Facebook 2.0, il y a :

1. Les vendeurs de rêves et leurs offres…

Sans titre

… Non ce n’est pas une arnaque ! Pour ce prix là, on t’offre même la garantie que tu peux utiliser un tube cathodique à la place de ton écran pratique non ?

Sans titre

… d’offres d’emploi chez Yahoo ! France… Mais en fait non ! Ah oui euh, ben non laissez tomber finalement j’attends un poste qui se libère chez Google là!

Sans titre

… pleines d’espoir, et comme on dit l’espoir fait vivre !

PS : Si jamais t’as envie de lui en proposer un à vendre moi je veux bien l’acheter à sa place et je rajoute même Ar 2 000.

2. Les gens qui sont en guerre contre la géographie et qui tentent quand même leur chance…

Sans titre

… on ne sait jamais hein ! France-Madagascar c’est quoi ? 8 km non c’est ça ? Après il y a Fedex qui livre là-bas non ?

3. Les commerciaux déterminés qui veulent vendre à tout prix ! Et tant pis si…

Sans titre

… on n’a pas nécessairement les bons arguments de vente ! Urgent on a dit urgent, quoi ce n’est pas un argument commercial ça ?

Sans titre

… on ne dit pas grand-chose ! On balance le lien puis basta…

Sans titre

…on floode un peu ! Et là tu la vois mon annonce ? Non ? Et là ? Toujours pas ? Bon et là ? Mais allez un j’aime quoi au moins un sitonplé !!!

4. Les mamans qui s’essaient aux bonzaffaire et qui oublient que…

Sans titre… n’est pas commercial qui veut ! Forcément après plus eu de suite !

5.Les connaisseurs qui ne veulent que des gens sérieux et qui…

Sans titre… parlent en langage codé t’obligeant à taper une recherche Google. Ben quoi? Moi aussi veut faire du Bonzaffaire, t’aurais pas son truc là que je puisse le lui vendre? On fait fifty-fifty allez!

6. Les offres qui montrent que le malgache aussi évolue avec …

Sans titre

… la Google Car ? Pfff… nous on est déjà à la voiture qui parle, oui un peu comme dans K2000 mais on est exigeant on veut qu’elle parle que le français… Et des croissants avec si vous en avez siouplé !

Sans titre

… le paiement électronique c’est trop cool ! Mais si en plus tu me files 10€, c’est encore plus cool !

Sans titre… les nouvelles méthodes de communication 2.0. La poste, le télégraphe, le téléphone tout ça c’est fini… On sait maintenant qu’il faut poker les gens quand on veut leur parler !

Sans titre

… les smartphones ! Et en plus si tu ne sais pas « comment qu’on fait que » pour télécharger des applis on veut bien t’aider moyennant monnaies sonnantes et trébuchantes !

7. Les offres prêtes à tout tout vendre, puisque de toute façon …

Sans titre

… c’est forcément légal ! Mais vous êtes marrants aussi de parler de lois dans notre beau pays ! Et sinon oui ça sent un peu l’arnaque mais on ne va pas chipoter pour ça hein !

Sans titre

Sans titre… les papiers administratifs c’est trop nul ! Et puis qui sait en succombant tu pourras peut-être enfin réaliser un rêve de gamin et te remplir les poches au passage !

8. Et puis sinon au pays des bonzaffaires, il y a aussi celles qu’on aime bien parce que ça peut aider plein de monde, comme moi qui n’a aucun talent d’orateur. Alors si jamais t’en as besoin un jour c’est par là :

Sans titre

9. Et puis sinon si tu veux continuer à faire des bonzaffaires, moi je veux bien t’aider :

Sans titre

 (Garanti 100% Made In Madagascar et issu du commerce pas très équitable) 

Je vends ma collection de super paquets de clopes vintage, une collection unique (enfin je crois) qui bien évidemment ne contient aucune cigarette (Fumer tue machin pue etc…)

Si tu veux profiter de cette « super-offre-exceptionnelle-rare-jamais-vu-unique-l-offre-de-ta-vie » qui ne se représentera sûrement pas, donnes-moi ton prix dans les commentaires !

Crédits Photos : Logiciel de retouche d’image extra-hyper-super-top-professionnel : Paint (Disponible sur Windows 95, 96, 97, 98, 99, 2000… 2013).