Le guide des soirées nocturnes sur Antananarivo

Comment gâcher avec fracas ta soirée?

Tana est une belle ville, très belle même surtout quand tu portes tes lunettes avec aspirateur intégré. Oui parce que Tana est sale, mais peut l’être encore plus BY NIGHT. Un avantage certain pour ceux ou celles, qui voudrait absolument bousiller une soirée qui aurait bien commencé.

En effet, pourquoi finir la même soirée avec les mêmes amis, quand on est mille fois mieux avec une dizaine d’amis imaginaires?
Petit tour d’horizon donc de certains lieux marvelous, à faire pour bousiller comme il se doit une petite virée.

Le premier endroit à voir absolument en premier est incontournable (à un moment de la soirée on vous le proposera nécessairement).
J’ai cité, le Six à Antaninarenina. Autrefois haut lieu des sorties nocturnes, cet endroit devenu infâme semble être l’endroit idéal pour servir vos vils dessins. Un de ces endroits ignobles où obligatoirement vous plomberez l’ambiance festive du groupe. Y aller, est une promenade de santé, idéale pour y attraper virus et maladies auprès de ces dames ou… de ces messieurs. Un petit souvenir que vous pourrez rappeler dans vos futures conversations de SOS J’ai pas d’amis.

En remontant 30 ans plus tôt, vous y retrouverez le prestige que n’a plus la boîte suivante.

Rendez-vous donc à Indra un endroit infréquentable diront certains. Pourtant cette ambiance de marché qu’on retrouve peut être tellement riche pour mieux se séparer définitivement d’amis de toujours. A découvrir sans détour pour goûter aux plaisirs de la chaleur (nauséabonde) humaine.

Le Glacier. Un bistrot bien connu de nos grands-parents où se faire voir était à l’époque le « must ». Un atout considérable donc pour fêter comme il se doit une amitié naissante ou de longue date. Il est certain que pour faire partie du cercle pas très fermé des « unbranched », il faut absolument y passer. Petit bonus, ne prenez pas la peine de recoudre vos poches trouées, elles finiront dans le même état en sortant du cabaret.

Du côté d’Anosy, dans un endroit bien connu de tous, vit un lounge qu’il faudra absolument faire découvrir à vos amis les plus proches. Surtout, s’ils ne prennent jamais les bus malgaches, ce sera l’occasion même de leur faire goûter tous les charmes de la mêlée et des bousculades. Tout ça pour des cocktails bas de gamme dans un « pseudo » endroit haut de gamme. J’ai nommé le Kudeta. Glauque à souhait vous y retrouverez, le temps d’une bagarre de rue tous les vauriens de la capitale malgache et souvent finirez la nuit en compagnie d’une demoiselle peu fréquentable si ce n’est avec un maquillage improvisé au globe occulaire.

Notez bien qu’à chacun de ces endroits, vous devrez sûrement vous acquittez de l’impôt sur la bêtise d’avoir choisi tel ou tel lieu. D’une manière ou d’une autre on finit tous par payer…
Avec de tels choix, il est sûr que vos amis vous appelleront plus souvent pour profiter de votre talent de haut niveau de pas « night clubber ». Un talent unique idéal pour se vautrer en société.

PS: Le nom d’aucun de ces endroits n’a été modifié pour l’écriture de ce billet de blog. Ce afin de ne pas du tout préserver leur anonymat.
Un lecteur averti en vaut deux.

Publicités

4 commentaires

  1. je suis assez d accord avec ca mais il y a quand meme des endroits sympas ou on peut ecoute de la bonne musique et voir des concerts avec des musiciens de talent je conseil vivement le pub ambatonakanga a deux minute a pied du six

    J'aime

    • Oh je ne dis pas le contraire je décris juste LES PIRES endroits que je connais…En espèrant que les choses ont pu s’améliorer depuis mais je penses que ce serait bien trop leur demander!

      J'aime

  2. Merci pour ces bons non-plans ! Mon dernier séjour dans la capitale remonte à 2008 et j’avais trouvé l’ambiance le soir à Tana assez molle et morne, à part les karaokés et les billards…

    Quand j’ai essayé de creuser pourquoi il y avait si peu de vie nocturne à Tana, on m’a sorti diverses raisons plus ou moins bonnes: crise économique, insécurité, etc…
    Mais la pire raison, je l’ai eue de l’aveu de ma propre mère: c’est le « qu’en dira-t-on » ?
    Je lui ai proposée d’aller boire un verre en ville à l’heure de l’apéro. Réaction effrayée de la Tananarivienne de base « Hein ? Mais ici, il n’y a que les prostituées qui font ça »… Ah bon courage pour changer les mentalités …

    Je stay tuned alors pour les bons endroits où passer une soirée sympa 🙂

    J'aime

    • Et oui cette formidable mentalité qu’on les gens du coins… Moi perso quand j’ai envie de siroter un verre j’y vais sans complexe pourquoi se prendre la tête avec les qu’en dira-t-on??
      Mais bon exception faite de certains endroits bien sûr… ou là le cliché de la prostituée est vrai!Comme ceux que cite ici par exemple!
      Pour les bons endroits je ne crois pas que j’en parlerai un jour, de nombreux sites internet le font déjà!Mais bon on ne sait jamais quand même 🙂

      J'aime

Dépose ici ta science infuse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s